Techniques d'astronome amateur
Notions d

NOTIONS D'OPTIQUE

Le télescope Klevtsov-Cassegrain

Pendant les années 1970, le télescope Schmidt-Cassegrain a connu un grand succès avec les fabriquants américains alors qu'en Russie l'attention se tournait vers les télescopes Maksutov-Cassegrain. Ce dernier type était choisi pour sa relative facilité de réalisation industrielle puisqu'il comprend uniquement des surfaces sphériques plus faciles à fabriquer industriellement que la lame de Schmidt.

Ces deux types d'instruments comportent une lame correctrice qui a le diamètre du diaphragme d'entrée. Dans les deux cas, il s'agit d'une pièce délicate à réaliser.

En 1978, l'opticien russe Yuri Klevtsov a mis au point un nouveau type de télescope dans le but de simplifier la fabrication industrielle. Pour cela, il a conçu un télescope du type Cassegrain qui comprend uniquement des surfaces sphériques et dont le correcteur est constitué par des lentilles disposées près du miroir secondaire. Celles-ci sont donc beaucoup plus petites que les lames de Schmidt ou de Maksutov et donc beaucoup plus facile à réaliser.

Le télescope de Klevtsov
Figure 40 : Le télescope de Klevtsov.
Cliquer sur l'image pour obtenir les caractéristiques détaillées d'un télescope de Klevtsov.

En fait, Yuri Klevtsov emploie comme miroir secondaire la face arrière d'une lentille constituant ainsi un miroir de Mangin. La lumière traverse une première fois le verre de ce composant avant d'être réfléchie par la seconde face puis elle traverse une seconde fois le verre dans l'autre sens.

Ce type de miroir a été inventé pour un tout autre usage en 1876 par Alphonse Mangin (1825-1885) qui était alors officier de l'armée française.

Une lentille précède ce miroir de Mangin, elle est donc traversée elle aussi dans les deux sens par la lumière.

Cette disposition laisse suffisamment de liberté à l'opticien pour concevoir un télescope compact qui fournit des images très fines.

Un télescope de Klevtsov bien conçu fournit d'excellentes images et il est possible d'agrandir le champ utilisable avec un correcteur de champ.

Cette disposition n'est pas figée et des formules différentes ont été conçues dont certaines avec un "vrai" miroir secondaire (qui n'est pas Mangin) et avec une ou deux lentilles devant celui-ci.

PRECEDENT <== Le télescope Maksutov-Cassegrain
SUITE => Autres formules de télescopes