Techniques d'astronome amateur
Dossiers électronique

Télécommande radio 300MHz pour télescope

La commande du moteur de déclinaison

Quand un ordre de correction en déclinaison est reçu, le signal s'assure de la mise en marche du moteur et le multivibrateur IC2 transmet une fréquence pilote qui progresse en 3 secondes de 16Hz à 400Hz.

Le signal nécessaire est généré par le circuit IC1, c'est un ICM7555 (ou bien sa version bipolaire NE555) qui est configuré en bascule astable. Il génère un signal de fréquence F :

avec : Re = résistance comprise entre les points O1 et O2.
         C = capacité présente entre le point O2 et la masse, c'est le condensateur C2 de 470nF du circuit variateur de déclinaison.

Comme nous l'avons vu précédemment, la valeur de Re est gérée par le circuit variateur de déclinaison.

En l'absence de correction de l'entraînement du télescope, le moteur de déclinaison peut être animé d'une rotation pour provoquer une dérive de l'instrument. Ce mouvement très intéressant pour la photographie des comètes (par exemple) peut être réglé avec précision grâce au potentiomètre P. Le commutateur rotatif à quatre position permet de sélectionner entre l'arrêt et trois gammes de vitesses qui se recouvrent légèrement et qui correspondent aux positions B,C et D du commutateur. La position B permet les dérives les plus rapides et la position D les plus lentes.

Les impulsions destinées à la correction de l'entraînement s'additionnent à celles de la dérive au niveau de la porte X1.

Deux entraxes différents sont prévus pour le condensateur C3.

Les moteurs pas à pas que nous utilisons sont des moteurs SAIA à 2 phases UDB 10 - 78 Ohms, réducteur D-50A.