Techniques d'astronome amateur Dossiers techniques

Télécommande radio 300MHz pour télescope

Au cours d'une séance d'observation, le télescope équatorial doit pivoter lentement autour de son axe horaire afin de compenser le mouvement de rotation de la Terre. Habituellement ce mouvement est motorisé. Ceci permet d'avoir une image fixe dans le champ de l'oculaire.

Radio-commande 300MHz du télescope SIRIUS. La pièce de 1€ donne l'échelle. Notez la disposition des 3 LED d'éclairage sur l'avant du boîtier.
Il est parfois nécessaire de modifier la vitesse de rotation du moteur d'entraînement pour recentrer l'astre dans le champ du télescope ou pour corriger sa position lors d'une photographie à longue pose. Pour transmettre cette commande de correction au dispositif électronique qui pilote le moteur (on l'appelle "variateur"), on utilise généralement un boîtier qui est relié à l'électronique par un long câble. Ainsi, on peut effectuer la correction souhaitée tout en maintenant l'œil à l'oculaire.

Dans la pratique, cette disposition présente quelques inconvénients :

- Dans l'obscurité, on peut aisément se prendre les pieds dans le câble, surtout si on est nombreux autour du télescope.

- Entre deux retouches de l'orientation de l'instrument, on peut avoir besoin de poser le boîtier de commande. Souvent, on le pose n'importe où... et ensuite, il n'est pas toujours facile de le retrouver dans l'obscurité.

- Si on pose ce boîtier de commande sur le tube du télescope (ou bien si on l'accroche dessus), il ne faut pas l'oublier quand on veut réorienter l'instrument car le câble pourrait être malencontreusement arraché par cette manœuvre.

Ce sont ces difficultés pratiques qui nous ont conduits à concevoir un système de télécommande radio pour nos télescopes. Le boîtier de commande (la zapette) peut ainsi être conservé dans la poche de l'utilisateur, on sait donc où le trouver et on n'a plus les inconvénients du fil qui traîne.

Nous avons conçu un premier système de télécommande radio pour nos télescopes en 1983, il fonctionnait sur la fréquence de 27MHz. Ce dispositif nous a apporté beaucoup de satisfactions mais il faut reconnaître que sa fiabilité était perfectible. En effet, il était nécessaire de réajuster ses réglages de temps en temps et il pouvait parfois être perturbé par des signaux parasites. Nous vous le présentons sur la page "Radiocommande 27MHz pour télescope". Notez toutefois que ce système utilise le composant obsolète SAA1042, je ne vous incite donc pas à fabriquer cette version de notre télécommande radio.

Depuis les années 1990, nous préférons employer une télécommande radio 300MHz qui emploie le circuit MC3479 à la place du SAA1042 et dont les accélérations sont progressives.

Compte tenu de la fréquence de fonctionnement élevée, les circuits imprimés doivent impérativement être réalisés sur un support époxy. De plus, je vous conseille d'employer les circuits de l'émetteur et du récepteur tels que je vous les présente. Une modification de leur disposition pourrait entraîner un mauvais fonctionnement.

Sur chacune des pages suivantes figurent les graphiques et schémas nécessaires pour réaliser un circuit imprimé. En cliquant dans le cadre graphique, vous accèderez au dessin détaillé du circuit imprimé grâce auquel vous pourrez établir le masque.

Principe de cette télécommande 300MHz :

Le boîtier de commande possède quatre boutons de commande qui correspondent aux quatre directions possibles pour la retouche, en fait ce sont les quatre points cardinaux. Le signal HF émis est modulé en amplitude (en tout ou rien) par le signal issu d'un codeur-décodeur MM53200 (ou UM3750) et dans lequel est codé la direction de la retouche.
Le récepteur décode ce signal avec autant de circuits MM53200 (ou UM3750) qu'il y a d'ordres différents à transmettre. Chacun de ces circuits reconnait de code du bouton de commande qui lui correspond. La commande ainsi identifiée est transmise au variateur du moteur concerné (ascension droite ou déclinaison). Si la commande est prolongée, le moteur concerné est progressivement accéléré jusqu'à atteindre sa vitesse maximale. Dans ce cas, la vitesse de déplacement apparent de la ligne de visée du télescope sur le ciel atteindra 7 ou 10 fois la vitesse de rotation de la terre.

Avertissement ! Le système de télécommande radio que je décris dans les pages ci-dessous émet des signaux radio sur une fréquence égale à environ 300MHz.
En France, l'utilisation de ce domaine de fréquences n'est pas complètement libre mais je considère que le niveau de puissance émis par mon dispositif est négligeable car extrêmement faible. Toutefois, je ne l'ai pas mesuré et je ne peux pas garantir qu'il est acceptable par la règlementation en vigueur en France. En conséquence, avant d'utiliser ce dispositif, vous devrez vérifier sa légalité.

L'émetteur 300MHz :
        L'émetteur radio
        Le circuit de commande de l'émetteur
        Câblage de l'émetteur

Le récepteur 300MHz :
        L'alimentation du récepteur
        Le récepteur radio
        Le décodeur du récepteur
        Le variateur d'ascension droite
        La commande du moteur d'ascension droite
        Câblage du récepteur d'ascension droite

        Le variateur de déclinaison
        La commande du moteur de déclinaison
        Câblage du récepteur de déclinaison

        Le chargeur de batterie au plomb

Serge BERTORELLO

Electronique pour télescopes

Retour à la page d'accueil

© Serge BERTORELLO : Tous les documents présents sur ce site sont protégés par les lois sur les droits d'auteur.
La reproduction et la diffusion de ces documents sont interdites sans le consentement de l'auteur.