Techniques d'astronome amateur
Télescopes en détails

ALCOR : un télescope de 260mm à fourche

Pour construire cet instrument, j'avais récupéré l'optique de mon télescope de 260mm à plateau. Mon but était d'obtenir un appareil beaucoup plus facile à transporter. Je me suis inspiré des articles que Pierre Bourge publiait à l'époque (1977) dans la revue Ciel et Espace. Il proposait une monture à fourche avec un pied métallique.

J'ai donc réalisé le socle métallique selon les côtes indiquées par Pierre Bourge mais ce pied était trop haut. Il était difficile d'accéder à l'oculaire et la monture vibrait trop à mon goût. J'ai donc diminué sa hauteur d'une quinzaine de centimètres (à l'aide d'une tronçonneuse...).

L'entraînement était à secteur lisse avec moteur pas à pas (radio commandé depuis 1983). La tension du clinquant était assurée par un contre poids en plomb de 2Kg. La vis d'entraînement avait un diamètre de 16mm pour un pas de 2mm et le secteur lisse avait un rayon de 457mm.

Sur les photographies ci-dessus vous pouvez voir que la fourche est plus encombrante que sur les clichés suivants. En effet, j'ai "rogné" les angles de sa base. Ainsi elle était plus facile à transporter. Cette modification n’a pas entraîné la moindre perte de stabilité. Cette nouvelle forme a été ensuite adoptée pour tous nos télescopes (de plus de 150mm).

Depuis le début des années 80, un viseur polaire me permettait une mise en station rapide et précise. Il était fixé sur un bras de la fourche. Cet accessoire était indispensable car je devais remettre ce télescope en station à chaque utilisation.

Cet instrument était assez universel, il était très bien adapté à la photographie à longue pose et il fournissait de superbes images planétaires. Je l'avais équipé d'un correcteur de champ, de dispositifs anti-aigrettes et d'un filtre solaire en mylar. Je l'ai promené dans différentes régions de France. Notez que grâce à ALCOR j'ai remporté un accessit au prix du plus gros télescope présent lors du rassemblement de Nancay en 1979. En effet, les plus gros télescopes d'amateur amenés à cette manifestation étaient 3 télescopes de 260mm (dont ALCOR).

Au début des années 1990, j'ai construit un nouveau télescope dans lequel j'ai transféré l'optique d'ALCOR. C'est mon actuel télescope de 260mm, je l'appelle SIRIUS.

NGC6960
NGC6960, dentelle dans le cygne, l'étoile centrale est 52 cygni. Pose de 1h15 sur TP2415 hyper. au foyer du télescope ALCOR avec correcteur de champ.
M33
M33 dans la constellation du Triangle. Pose de 45mn sur TP2415 hyper. au foyer du télescope ALCOR.